Les offres d’accompagnement à l’international des marketplaces eBay, Alibaba et la Poste

La marketplace eBay

eBay est une place de marché dont l’objectif est vraiment de mettre en relation des vendeurs et des acheteurs partout dans le monde.

La différence par rapport à la plupart des plateformes que vous pouvez connaître, c’est qu’il s’agit d’une marketplace pure.

Alors, le mot est probablement mal choisi mais, ce que je veux dire par là, c’est que nous n’avons pas de stop. Nous n’avons pas d’activité de distribution et notre business modèle est basé uniquement sur des commissions ainsi que les frais de vente.

Donc temps que nos vendeurs ne vendent pas, nous ne gagnons pas notre vie. Une partie importante de notre modèle et de nos caractéristiques est fondée sur cette vision.

Si je reviens plus particulièrement sur le marché Français, nous comptons plus de 4 millions d’acheteurs actifs chaque année sur le site.

do

Gestion de la croissance eBay

La dimension internationale fait vraiment partie de l’ADN de notre marketplace. Un certain nombre de chiffres ont été partagés aujourd’hui sur l’avancement de la part du chiffre d’affaires à l’export de nos entreprises.

Aujourd’hui, au niveau mondial, une transaction sur quatre se fait entre un acheteur et un vendeur qui ne sont pas dans le même pays.

Et, si on zoome sur la France, 40 % de notre activité se fait à l’export. Aujourd’hui sur eBay 97 % de nos vendeurs professionnels ventes à l’étranger, plus précisément dans les 14 pays différents dans le monde.

L’export et la nécessité de savoir exporter sont des réalités à intégrer. Je ferai un petit parallèle avec les pays vers lequel nos vendeurs exportent.

Une autre dimension qui n’a pas été évoquée ce matin, c’est que chez eBay, la capacité à exporter n’est pas réservée à une région particulière.

En France la première région en termes de densité numérique pour eBay c’est la région Paca, la deuxième région, c’est l’Occitanie suivie par le Centre val de Loire.

 

La stratégie de développement international d’eBay

Effectivement on a évoqué la Belgique, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie et l’Espagne qui sont les corridors principaux.

Je rajouterais à ça en ce qui nous concerne l’Amérique du Nord, le Canada, les Etats-Unis qui sont des zones export très importantes.

Une autre partie qui n’est pas inintéressante, c’est toute la partie l’hémisphère sud et en particulier l’Australie. Quand vous vendez des maillots de bain en période d’hiver en France vous pouvez vendre vos produits en Australie.

Cela vous permet de matérialiser et de vendre au meilleur prix vos produits. Donc, l’export est une dimension extrêmement importante.

Toutefois, les opportunités d’exportation s’appliquent à l’ensemble des régions et à l’ensemble des TPE-PME en France. Il faut être capable de mettre en vente et de pouvoir exposer ses fins de série dans différentes langues.

De même, il faut pouvoir répondre à travers le service client dans différentes langues. De plus, il y a toute la partie marketing notamment quels produits vendre, dans quel pays, de quelle façon etc.

 

Créer la demande en vendant à l’étranger sur la marketplace eBay

Quand vous vous lancez en Allemagne par exemple il faut créer une demande de manière à être visible sur les résultats de recherche et trouver des consommateurs.

La marketplace a dans ce contexte un rôle extrêmement important pour pouvoir tester de nouveaux marchés à moindre coût.
Vous pouvez vous lancer immédiatement avec un investissement extrêmement faible.

Mettez en vente vos produits sur notre marketplace et vous aurez accès immédiatement aux 23 millions de visiteurs uniques. Vous n’avez pas besoin de créer votre demande, vous vous lancerez à moindre coût, sans avoir besoin de générer cette demande.

Notre rôle en tant que place de marché est aussi de vous aider à exporter. Je voulais dit quand vous ne vendez pas nous ne gagnons pas.

 

Les plus pour les partenaires d’eBay

Tout l’enjeu, c’est d’essayer de construire des services d’export vers une multitude d’acheteurs. Les grands groupes auront les ressources pour pouvoir travailler avec les prestataires logistiques.

De même pour solliciter les prestations de différents intervenants et construire des compétences. Ce que nous essayons de faire, c’est d’accompagner ces TPE-PME en particulier en leur offrant des services de traduction.

La livraison est aussi très importante pour les elles. Très clairement le prix de livraison est un problème et c’est aussi vrai quand on compare les prix de livraison au sein des différents pays européens en plus d’être un véritable défi au niveau français.

L’autre élément de manière extrêmement opérationnelle vis-à-vis de nos vendeurs, c’est toute la partie suivie et retour. Quand vous envoyez un paquet et que celui-ci traverse plusieurs pays européens, le suivi sera clairement très compliqué à gérer pour une TPE-PME ou un auto entrepreneur.

L’enjeu pour eBay est donc de supporter ces TPE-PME dans cette activité de e-commerce à l’export à travers les différentes difficultés qu’elles rencontrent quotidiennement.

 

La fiscalité : une réalité sans détours

Le problème qui a déjà été mentionné et qui ressort très fortement, c’est effectivement la partie fiscale.

Si vous êtes une société avec un ou deux employés, que vous vendez dans 14 pays, il va falloir que vous connaissiez les seuils et taux de TVA sur chacune des catégories. Mais également, il faut que vous fassiez des TVA dans chaque déclaration de chaque pays. L

es complications des barrières à l’entrée quand vous voulez vous développer à l’étranger, notamment principalement les éléments cités plus haut font que beaucoup de TPE-PME ont du mal à se lancer.

Or, il est clair que l’international constitue une véritable opportunité pour augmenter le chiffre d’affaires et favoriser la croissance des entreprises.

Pour conclure, afin de faciliter le développement international de nos entreprises, un certain nombre de choses pourrait être mis en place relativement facilement.

Dans un premier temps déjà une plus grande lisibilité des différentes offres de logistique aiderait les entreprises.

Ensuite pourquoi pas un portail dédié avec une comparabilité des différentes offres, des différentes options de développement comme première étape.

A plus long terme probablement, une réflexion à avoir sur l’interopérabilité. Et, éventuellement sur l’amélioration de la cohérence entre les différents pays peut-être dans un premier temps les pays de l’Europe.

 

La marketplace Alibaba

Alibaba est effectivement une marketplace chinoise qui a des ambitions tourner vers l’Asie du sud-est et l’Inde.

C’est une entreprise qui à 18 ans on a fêté nos 18 ans il y a deux semaines. Alibaba est devenue le dernier et le plus grand distributeur au monde devant Wal Mart en volume d’affaires généré.

Alors même que l’entreprise opère pour le moment sur un seul marché qui le marché chinois. On a aujourd’hui plus de 500 millions de consommateurs sur deux plateformes, dans un pays où les commerces représentent à peu près 10,7% des ventes.

Sachant qu’il n’y a que la moitié de la population qui est en ligne. Cela vous donne un peu de perspective par rapport à ce qui se passe en occident.

 

Les raisons qui font de la Chine un marché porteur

Il y a une propension à acheter en e-commerce en Chine qui est beaucoup plus forte pour pleins de raison qu’il n’y en a ici.

La première raison à mon sens étant le fait qu’il y a une fluidité dans l’achat qui n’existe pas encore ici. Ce n’est pas une critique par rapport à ce qui est fait ici, mais c’est juste un constat.

Le fait qu’il n’y avait pas d’infrastructures existantes en Chine notamment sur les paiements, et des transactions bancaires fait que les gens ont une propension à acheter à travers un outil beaucoup plus fort et sécurisé.

Ce qui se passe aujourd’hui c’est qu’il y a une vraie révolution dans la consommation chinoise. La Chine va rajouter dans les cinq ans à venir 100 millions de foyers en plus dans sa classe moyenne, ce qui est ahurissant.

On parle beaucoup du fait que la croissance annuelle de la Chine fait entre 6-7 % et c’est bien vrai. Car, la Chine constitue aujourd’hui un pays dont l’économie ne cesse de se développer et c’est le numéro un dans le monde même devant l’inde.

Donc il y a un potentiel de croissance qui est absolument phénoménale. La bonne nouvelle par rapport à tout ça, c’est que les consommateurs sont de plus en plus aguerris aux marques.

Ce qui n’était pas le cas il y a 20 ans, car les gens achetaient des produits en vrac sur les marchés.

 

L’opportunité du marché chinois à travers Alibaba pour les entreprises françaises

Les consommateurs chinois s’intéressent de plus en plus aux marques. Notamment, les marques qui ne sont pas chinoises donc des marques internationales. Une consommatrice lambda chinoise est capable de citer 20 marques de cosmétiques.

Alors que l’américaine est capable de n’en citer que 14. C’est étonnant dans le sens où les chinois en général ont été ouverts à cet univers que récemment. Mais, ils recherchent aussi des produits qui proviennent de l’occident, notamment de l’Europe.

De plus, le gouvernement chinois joue un rôle important dans le développement du commerce. En effet, il ouvre de plus en plus, le marché aux entreprises internationales.

Nous, on a créé Alibaba il y a plus de quatre ans maintenant mais, jusqu’à présent pour pouvoir vendre en Chine il fallait faire de gros investissements.

De même, de très grosses entreprises comme l’Oréal, Danone et autres, sont très implantées en Chine depuis des années et ça marche très bien pour elles.

L’avantage dans ce qui a été développé sur notre plateforme ces dernières années, c’est que le marché est désormais ouvert à n’importe qui.

C’est-à-dire, n’importe quelle entreprise peut vendre son produit à nos 500 millions de consommateurs à travers notre plateforme.

Aujourd’hui, on compte à peu près 250 marques françaises qui vendent sur notre site et peut-être même plus. Après quand je regardais les chiffres, c’est clairement en Chine où est la croissance est aujourd’hui.

La Chine semble minuscule alors qu’en termes de potentiel, elle pourrait être le premier marché de l’export pour les entreprises françaises. Nous espérons à travers Alibaba ouvrir le marché chois à davantage de partenaires dans le monde.

 

Les services gérer par Alibaba

Nous gérons tout, de A à Z pour les entreprises qui vient vendre sur votre plateforme. En effet, moi je pense qu’Alibaba rapidement sera plus qu’une marque.

En outre, on met en relation avec des partenaires locaux pour faire du business. Par exemple, vous parliez à l’instant de pages produits qui sont beaucoup plus longues, nous on s’occupe de ça pour vous.

On s’occupe aussi de la tarification de manière à ce que ce soit adapté aux consommateurs chinois. En gros, nous on va fluidifier et faciliter les business. L’idée, c’est que vous avez un magasin pour chacune des marques.

C’est un peu comme dans un corner aux Galeries Lafayette. Vous êtes vraiment maître de tout le contenu des produits que vous mettez en avant. Et, tous les ans on partage toutes les informations des ventes.

Par exemple, les data liées aux consommateurs qui ont exprimé un intérêt pour votre produit, les produits les moins vendus etc.

Très important aussi, nous pensons chez Alibaba que c’est une grande force que d’avoir une relation totalement transparente avec ses partenaires. Et donc, fournir les informations liées aux consommateurs est quelque chose que nous faisons.

 

La particularité de la marketplace la Poste

Au sein du groupe la Poste, la marketplace n’est pas une filiale en tant que telle mais, une offre du groupe qui répond à de nombreuses sollicitations.

C’est ce cas évoqué tout à l’heure Alain au sujet de l’accord signé avec le ministère des Affaires étrangères. C’est un accord qui vise justement à aider les entreprises françaises dans leur développement à l’international.

En effet, des e-commerçants que nous connaissons et que nous accompagnons quotidiennement nous ont fait part de leurs difficultés.

Donc on a décidé avec le soutien de business France, de développer une solution globale. Une solution qui soit à la fois digital et logistique de manière à créer la notoriété des marques françaises n’importe où.

Puis, bien sûr, le but de la plateforme est également de développer les ventes. Le principe est assez simple.

Nous accompagnons les entreprises françaises et nous les aide à sélectionner les produits pour lequel les consommateurs étrangers ont le plus d’appétence. Le tout, en adaptant chaque stratégie au marché que vise la TPE-PME française.

 

Les offres de prestations de la marketplace la Poste

Notre offre d’accompagnement va beaucoup plus loin que des simples démarches de traduction. On les met le produit à la sauce du marché cible.

En effet, nous demandons aux entreprises de nous envoyer les photos et les fiches techniques liées aux produits. Ensuite, nous nous chargeons de les adapter au marché.

De plus, quand les consommateurs sélectionnent des produits, nous recevons ces commandes, nous les traitons ici au siège de la poste à paris. Les différentes entreprises françaises ont ensuite 48 heures pour préparer les colis correspondants.

Et, quatre jours plus tard dans 60 % des cas, sept jours plus tard dans 97% des cas la commande est livrée au client. Aussi, il y a plusieurs autres avantages à disposer de notre plateforme notamment les celles liés à la simplicité de l’offre.

Entre le moment où l’entreprise signe avec nous et le moment où ses produites sont en ligne cela prend environ huit semaines. Nous nous occupons de prendre en charge une grande partie des aspects marketing.

Puisqu’il faut pouvoir se rendre visible parmi des dizaines de milliers de e-commerçants et les milliards de produits en ligne.

Nous nous occupons également de tout ce qui est dédouanement, transport et distribution jusqu’au domicile du client.

Aujourd’hui on a une quinze marques, plus de 200 produits en ligne et on est désormais présent sur plus de trois places de marché.

 

Le coûte de l’offre d’accompagnement de la marketplace la Poste

Alors ça coûte environ 10 fois moins cher que d’y aller seul puisque le principe de notre offre, c’est de mutualiser principalement les coûts fixes.

Sachant qu’il y a beaucoup de coûts fixes quand on adhère à ces plateformes. Donc, globalement ça coûte 50 mille euros par an et avec ça nous nous occupons de quasiment tout.

L’entreprise peut ainsi conquérir plus sereinement l’international.

 

Sources : Douane TV